PROJET DE STRUCTURATION DES ATELIERS D’ART DU 07

Classé dans : Événements, Non classé | 0
Contexte


NOUS SOUHAITONS mettre en place un centre des métiers d’art des ateliers d’Ardèche. L’objectif est de créer un lieu sui regroupe l’ensemble des artisans de notre département à destination du public et les acteurs économiques du territoire. Ce lieu doit ainsi remplir les fonctions de lieu de vente, de lieu d’exposition et de lieu de promotion de nos métiers d’Art.
LE MODELE que nous proposons de construire repose sur une économie de proximité, de circuits courts, d’activités non délocalisables, capables de préserver et reconstruire des liens humains.
ANCRÉS DANS UNE HISTOIREet un territoire par des savoir-faire construits au cours des générations, liés à un patrimoine qu’ils pré-servent et continuent à construire, ils sont confrontés à la concurrence d’acteurs infi¬niment plus gros qu’eux qui œuvrent à l’échelle planétaire : les revendeurs d’artisanat industriel ramené des pays émergents, le monde omni-présent de l’image virtuelle qui envahit toutes les dimensions de la vie et dévore jusqu’à la conscience de la matière.
CECI NOUS IMPOSE d’inventer de nouvelles manières d’exister, de nous regrouper pour être nourris de la force d’un projet collectif. Un de nos principaux atouts est de faire partie d’un territoire dyna¬mique, novateur et conscient de ces enjeux.
LE PROJET de structuration, dont nous vous proposons ci-dessous les grandes lignes, a été construit par des artistes et artisans d’art.
Ce projet n’est pas à prendre ou à laisser, nous le voulons ouvert à la discussion avec nos partenaires institutionnels pour qu’il s’intègre pleinement dans les politiques territoriales en cours, au service de l’intérêt des populations.
Public concerné

  • Les professionnels des métiers d’art ;
  • Les habitants et visiteurs du territoire à la recherche d’une vie culturelle active et riche de liens humains ;
  • Les acteurs économiques ayant intérêt au développement d’un tourisme culturel à l’année sur le territoire.
    Enjeux
  • Maintenir et développer les ateliers d’art, l’emploi liéà la filière métier d’art.
  • Valoriser la filière métiers d’art et ce faisant, enrichir l’offre culturelle du territoire.
  • Participer à la construction d’une économie à dimension sociale et solidaire sur le territoire.
LE PROJET DES 100 ATELIERS MÉTIERS D’ART

I/ Un espace Métiers d’Art constituant le centre du réseau des ateliers du territoire

Ce projet est centré sur les ateliers qui doivent être bien identifiés dans le lieu des métiers d’art. Les expositions doivent donner une image valorisante tant des créateurs que de leurs ateliers. L’espace de vente doit faire découvrir les créateurs et fidéliser une clientèle aux ateliers.
Espace création vente
Accessible en permanence au public, il contiendra le comptoir de vente.
Les œuvres d’un créateur seront groupées : à minima, une œuvre majeure, plusieurs œuvres à prix étagés, un cartel avec photo du créateur, son nom et un repère pour établir un lien avec l’Espace information.
Le nombre de créateurs présents, la durée de présence, la rotation des créateurs devra tenir compte de la capacité du lieu retenu.
Espace information
L’objectif de l’Espace information est de tisser des liens vers les ateliers, de favoriser les contacts avec les ateliers :
‐ Carte de localisation ;
‐ Borne interactive tactile ;
‐ Fiches papier plastifiées en consultation ;
‐ Possibilité de copie des fiches.
Espace exposition
Les expositions temporaires seront de la responsabilité des organisateurs. Nous envi-sageons deux modes de fonctionnement :

  • pilotée par les organisateurs avec participation active des créateurs exposants aux différentes phases
  • appel à projets sous forme de carte blanche.

Espace privé
Lieu de convivialité, réservé par priorité aux rendez-vous créateurs / clients, aux entretiens confidentiels créateurs / prescripteurs pour des projets globaux, aux réflexions organisateurs des espaces.
Espace polyvalent
Rencontres, conférences, réunions, locations occuperont cet espace selon un planning de réservations.
Les activités rencontres, conférences et réunions auront un rapport à la culture.
Parcours ludique
Pour éveiller l’intérêt des enfants et adolescents, un document questions-observations-découvertes leur sera proposé. A l’issue de la visite, on peut envisager la remise d’un objet simple bois, métal, terre avec le sigle du lieu assurant du même coup la promotion.

II/ Une campagne permanente de communication

Ce projet est par essence une opération de communication visant à promouvoir nos ateliers.
Celle-ci s’articule autour de trois axes :
1/ Mise en réseau et création d’un label « métiers d’art en Ardèche »
Reprise dans chaque atelier d’une partie des informations du centre.
Moyens et supports possibles :
• Affiche / signalétique commune aux membres du réseau sur les ateliers, les véhicules et les stands ;
• Carte géographique des ateliers de métiers d’art dans chaque atelier ;
• Classeur présentant les fiches des professionnels du réseau ;
• Dépliants à emporter regroupant les infor-mations des ateliers (lien souhaitable avec la Route des Métiers d’Art)
2/ Site Web
Le lieu métiers d’art sera le centre physique du réseau, et le site web le centre communicationnel. Tous lesoutils de communication pointeront vers lui. Il comportera trois grands volets :
A/ Portraits et informations sur les Ateliers du réseau / Stages
B/ Informations sur la vie du lieu métiers d’art
C/ Vente en ligne sous forme de “Marketplace”.
‐ Nous devons construire une clientèle régulière. Il est essentiel que ces clients, quand ils ont un achat à effectuer, puissent avoir un accès immédiat à un catalogue le plus large possible, beaucoup plus large que les seuls objets du centre, sinon ils iront voir ailleurs.
‐ Cette boutique collective sera ancrée dans le territoire, à destination de notre base de clients.
3/Communication générale

  • Lettre d’information/Newsletter régulière informant sur ce qui se passe sur le centre (exposition, nouveaux objets, nouveaux thèmes, nouveaux ateliers, ce qui se passe dans les ateliers (utilisation de nouvelles techniques, création de nouvelle collection…), les annonces de manifestations, les annonces de formations et stages
  • Présence régulière sur
    • Les réseaux sociaux,
    • Les magazines nationaux,
    • Les journaux locaux,
    • Les offices de tourisme,
    • Les chambres d’hôtes et gites, hôtels
    • Les restaurants et bars à vins (expositions de pièces)
  • Stands collectifs sur salons
III/ Dimension économique du projet et gouvernance

Le choix d’un modèle financier d’Economie Sociale et Solidaire nous permet avec la nouvelle loi 2014 de construire de l’économie collaborative en dehors du modèle économique traditionnel.
L’idée novatrice de notre projet d’ESS est d’investir collectivement pour la filière Métiers d’art avec pour seul objectif d’apporter à travers ces activités un soutien à des PMA, à des ateliers une lisibilité et une visibilité pour sortir nos entreprises de l’isolement, pour ne pas dire d’une situation de fragilité.
La lucrativité du lieu doit être réinvestie totalement dans la structure.
1‐ Mise en place d’un Conseil d’Orientation Stratégique (COS)
L’idée n’étant pas de rassembler de manière exhaustive toutes les structures qui travaillent de près ou de loin pour les métiers d’art, l’important est de constituer un noyau dur de partenaires de premier plan : Collectivités locales/Conseil général / Région / PNR / Investisseurs privés / Atelier d’Art de France

  • évalue, valide, donne des recommandations sur les orientations présentées par le comité exécutif décisionnel.
    2‐ Comité Exécutive Décisionnel (CED)
    Membres du CA Trajectoires plus des représentants occupants le centre.
  • gère le lieu conformément aux recom-mandations et engagements pris avec les partenaires siégeant au COS
  • Programme les manifestations des années suivantes et sélectionne les PMA occupant le lieu.
    3‐Le Comité de Programmation (CP)
    Membres désignés par le CED pour un an / présidé par le responsable artistique (RA)
  • apporter conseil et soutien sur la vie du lieu au RA / Aide à l’organisation des évènements dans le centre.
    4‐ Le responsable Commercial (RC)
    Salarié du centre en charge de l’accueil du public
  • Gestion des stocks / des infrastructures / de la caisse / des manifestations en lien avec le responsableartistique / Invité permanent au CED sous la responsabilité du responsable artistique
    5‐ Le responsable Artistique (RA)
    Membre du CA de Trajectoires sous l’autorité du CED avec mandat d’un an renouvelable deux fois
  • Missionné par le CED pour faire le lien avec les PMA du 07
  • Programmation et réception des pièces exposées en lien avec le RC / Fiche du professionnel, des objetsexposés, photos, titre, dimensions des pièces…pour recenser et diffuser sur le site / Organisation des manifestations avec le CP / Communication avec les exposants, les collectivités territoriales, les associations, les médias, les OIT…
    6‐ Modalités d’entrée dans le centre
    Adhésion à l’association Trajectoires / Contribution d’un loyer mensuel au centre / Prélèvement en % progressif sur les objets vendus/ Autofinancement de l’Association trajectoires / Permanences

7- Expérimentation du centre pour une durée de 3 ans
Des outils statistiques seront mis en place pour évaluer la pertinence de la structure
en termes de développement économique et création d’ateliers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.